iStock_000009492633Small

Avraham Lewis travaille en collaboration avec les fondateurs d’associations à but non lucratif et leur directeur général, afin de les aider à mobiliser davantage de fonds, en un temps réduit. Avec plus de dix ans d’expérience professionnelle dans la collecte de fonds, il travaille actuellement à améliorer les résultats financiers des organismes de kirouv et des collelim de Seattle à Melbourne. Vous pouvez le contacter à avrahamlewis@gmail.com afin de comprendre comment il peut vous aider


Si votre budget est de moins d’un million de dollars, il est fort probable que votre département du financement se compose de vous, et de vous seul. Votre temps est compté, vous jonglez avec de multiples responsabilités, et vous devez toujours établir des priorités quant à l’investissement de votre temps et de vos efforts.

Sur quel plan devez-vous donc fournir des efforts afin de faire le maximum de bénéfices ? La fin d’année est une occasion unique de collecter plus de fonds pour votre projet de kirouv, le collel de votre communauté ou votre synagogue Argent que vous n’aurez l’occasion de ramasser à aucun autre moment de l’année !

Permettez-moi de vous monter comment.

Supposons que vous avez une centaine de donateurs, chacun d’eux donnant au moins quelques centaines de dollars ou plus par an, et que plus de 80 % de votre financement global provient de moins de 20 donateurs.

Ce qui marche le mieux – rapportant le plus et en moins de temps que les emails, médias sociaux et courriers postaux – est ce qui s’appelle la campagne “Appelez quelques-uns de mes plus gros donateurs et demander un don exceptionnel de fin d’année”

Temps total nécessaire : 30 minutes.

Voilà comment vous devez procéder :

* Identifiez vos plus gros donateurs, ou le plus grand potentiel, qui même s’ils ont fait un don récemment à Roch Hachana envisageront de donner à nouveau maintenant (dans les dix derniers jours de l’année) si seulement on leur demandait.

* Appelez-les. (Vous voudrez peut-être appeler la personne la plus facile de votre liste en premier, en guise d’échauffement)

*  Commencez par les remercier pour leur soutien. Soyez enjoué et prévoyez de lui raconter l’une de vos réussites. Faites-leur savoir que leur investissement à mener à ce succès.

* Dites : “Me permettrez-vous de vous demander un don supplémentaire aujourd’hui ?”

* Faites-leur part d’un exemple spécifique de ce que leur investissement vous permettra d’accomplir tout de suite et demandez-leur un certain montant. Par exemple, “Afin de nous permettre de faire XYZ, envisageriez-vous un don de X,XXX euros ?

* Remerciez-les sincèrement. Suite à cet appel, réfléchissez aux points positifs et négatifs de la conversation et en les gardant à l’esprit, appelez la prochaine personne de votre liste.

Voici un exemple de la façon dont cette technique a fait ses preuves pour un projet de kirouv dont le budget était de trois cent mille dollars à la fin de l’année dernière. Le fondateur avait quelques donateurs à dix mille dollars et beaucoup de petits donateurs. La plupart des dons de cette association avaient déjà été faits à Roch Hachana.

Parcourant sa liste de donateurs, il décida de n’appeler qu’un donateur (en espérant que vous en aurez un peu plus). Ce dernier donnait dix mille dollars par an, et le fondateur décida de lui demander un don supplémentaire de 3 600 $.

Il prit dix minutes pour réfléchir à ce qu’il allait dire. L’appel dura à peu près trente secondes. Il expliqua ensuite rapidement comment 2013 serait une année de croissance passionnante. Il demanda ensuite la permission de faire appel à sa générosité pour un don de fin d’année. Il fit part au donateur de la raison pour laquelle il demandait maintenant. Il fit la “demande”. Le donateur répondit “oui”. Il le remercia et raccrocha avec un sentiment héroïque.

Le lendemain, le donateur le rappela… pour dire qu’en plus des 3 600 $, il voulait faire un don supplémentaire de 5 000 $!

Enseignements tirés : Si vous ne demandez pas, vous ne recevrez pas. Alors assurez-vous de demander. Et avant tout, vérifiez que vous demandez assez. Si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera. Et la plupart des donateurs ne vous rappelleront pas!

N’oubliez surtout pas de me faire part de vos succès!

Behatsla’ha Rabbah!!

Leave a Reply

  • (will not be published)