Logo

Envisagez-vous de rafraîchir l’allure de votre association avec un nouveau logo ? Vous vous apprêtez peut-être à ouvrir une école, une synagogue ou un collel et vous commencez à réfléchir à l’apparence de votre logo, aux couleurs… Vous trouverez ci-dessous sept points à prendre en considération avant d’embaucher un graphiste :

1) Rappelez-vous, les logos sont importants. Un logo confère un sentiment de légitimité, il donne une identité à l’association. Chaque nuance du logo doit être pensée.

2) Les graphistes savent créer de merveilleux logos. C’est à la fois une bénédiction et une calamité. Vous voyez, généralement, un graphiste ne pensera qu’en mode quatre couleurs. Cependant, en tant qu’association à but non lucratif, vous n’allez pas toujours avoir les moyens de payer pour de l’impression en quadri pour chaque enveloppe, dépliant… Il est donc important de vous assurer que les options de votre logo donnent bien en une couleur. Un bon conseil à garder à l’esprit : utiliser différents tons peut être un excellent moyen pour qu’un logo d’une ou deux couleurs ait l’air plus professionnel.

3) Assurez-vous que votre logo soit multifonctionnel – adapté à différents formats d’impression et applications en ligne. Comment pouvez-vous éviter ce problème ? Lors de la mise au point, demandez à votre graphiste de vous fournir plusieurs versions de votre logo : horizontale, verticale ; ces variations homologuées de votre logo vous éviteront d’avoir à le peaufiner. Après tout, dans le monde d’aujourd’hui, vous pensez à l’allure qu’aura votre logo comme avatar, favicon, image de marque et sur plusieurs réseaux sociaux. (Il existe d’ailleurs un générateur d’images de médias sociaux gratuit, voir ici, qui vous aidera à vous assurer que votre image est rognée et adaptée aux dimensions de chaque site).

4) Si vous êtes à la recherche d’un (nouveau) logo, vous avez probablement regardé autour de vous et remarqué les logos d’autres associations. L’inspiration peut venir de n’importe où. Elle peut venir alors que vous vous apprêtez à sortir un sefer d’une étagère ou lorsque vous entrez dans une épicerie ! Nous vous conseillons de prendre une minute ou deux et d’écrire tous les logos qui vous plaisent, ainsi que ceux que vous n’aimez pas. Au moment venu, vous serez ainsi plus à même de décrire au graphiste quel type d’allure vous souhaitez donner à votre logo.

5) Supposez que votre logo ne soit pas destiné à apparaître uniquement sur un site internet ou sur du papier à en-tête. Posez-vous la question : “de quoi aura l’air ce logo sur un chapeau, une kippa, un tee-shirt, une tasse à café… ?” Assurez-vous que votre logo présente bien sur papier, mais aussi sur d’autres objets. Vous pouvez le tester en commandant certains articles portant votre nouveau logo potentiel par le biais de CafePress. Une autre idée serait de rentrer dans une boutique de broderie ou un atelier de sérigraphie et leur demander leur avis, à savoir comment les options du logo que vous envisagez de choisir auront l’air lorsque chacune d’entre elles sera imprimée.

6) Avant de signer un contrat avec un graphiste, demandez-lui s’il offre une réduction pour les associations à but non lucratif. Vous serez surpris de découvrir combien de gens en offre effectivement une – la seule chose que vous avez à faire, c’est de demander !

7) Enfin, assurez-vous de recevoir un logo avec des formats à échelle variable qui peuvent être redimensionnés et colorés autrement pour différentes occasions.

 

Hatsla’ha !

 

Leave a Reply

  • (will not be published)